L' année 2018 s'anonçait brulante pour l'Amérique latine, avec la tenue d'élections présidentielles dans de nombreux pays de la région. Ces élections ont été pleines de surprises et ont permis à de nouveaux noms d'accéder au pouvoir. De quoi imaginer la fin d'une ère politique ?

L'éléction du président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador marque un tournant dans l'histoire politique du pays. Homme de gauche, pour l'égalité et la lutte contre la corruption, AMLO compte bien changer les choses au Mexique.

Le succès des printemps arabes reposait entièrement sur la capacité des forces démocratiques à s’organiser et à s’imposer, mais les enjeux géopolitiques et la vision à court terme des acteurs régionaux et internationaux ont eu raison des souhaits populaires.